vers une agriculture bas carbone : la compensation carbone agricole

Etude de faisabilité des projets de compensation carbone

sur des territoires agri-urbains

Les sols agricoles représentent plus de 53% de la surface du territoire français et constituent un levier important de lutte contre le réchauffement climatique, grâce notamment à leur capacité de stockage du carbone. Les mesures de réduction des émissions mises en place par des exploitations agricoles pourront être valorisées par une labellisation Bas Carbone du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire.

Pour explorer concrètement le potentiel de la compensation carbone agricole, l’association Terre et Cité s’est associée à des territoires voisins pour mener une étude de faisabilité et déterminer les possibilités de mettre en place des projets sur ces territoires. 

 

Les territoires de l’étude

Coeur d’Essone Agglomération, Groupe d’Action Local de Seine Aval, Association Patrimoniale de la Plaine de Versailles et du Plateau des Alluets,  et Association Terre et Cité-Plateau de Saclay

 

Un projet soutenu par :

L’université Paris Saclay (UT du GT1 du GIEC), l’ADEME et le Département de l’Essonne

 

Les partenaires du projet

L’INRA, le CEREOPA, la Chambre d’Agriculture de Région d’Ile-de-France, et Carbone 4