Faciliter l’activité agricole

Aux portes de Paris, le Plateau de Saclay est un territoire agri-urbain en pleine mutation. Si cette nouvelle relation étroite entre ville et agriculture constitue une opportunité unique pour le développement de circuits courts, elle pose également des défis conséquents pour le maintien des conditions nécessaires à la production agricole.

Pour fonctionner correctement, l’agriculture du Plateau de Saclay s’appuie sur un certain nombre de conditions, nécessaires pour la viabilité économique des exploitations et la pérennité de la filière locale.

Celles-ci concernent par exemple :

  • La possibilité de circuler avec des engins agricoles ;
  • La préservation des réseaux de drainage ;
  • Le respect et la sauvegarde des terres cultivées ;
  • Le développement de solutions de logement pour les salariés agricoles.

Afin de préserver et de développer les terres agricoles du Plateau de Saclay, l’enjeu majeur est donc de parvenir à intégrer ces problématiques dans les choix d’aménagement réalisés pour le territoire.

Terre et Cité assure un travail de veille et de médiation pour résoudre les points de blocage, œuvre à la création d’outils pour faciliter la prise en compte des besoins agricoles lors de la prise de décision, et anime un espace de dialogue et de concertation entre agriculteurs et acteurs du territoire.

CIRCULATIONS AGRICOLES

Les agriculteurs utilisent le réseau routier pour la réalisation de plusieurs tâches essentielles dans leur activité. En gênant la circulation, on peut perturber l’exploitant dans certains déplacements essentiels qu’il réalise pour accéder à ses parcelles, transporter et livrer sa production, ou se rendre chez le machiniste agricole. 

Certains engins agricoles présentent des dimensions qui sont rarement prises en compte dans les logiciels de planification des aménageurs. Il est donc nécessaire d’intégrer les besoins spécifiques des exploitants dans le cadre des projets réalisés à proximité de terres agricoles.

La carte suivante recense les itinéraires empruntés par les agriculteurs sur le Plateau de Saclay (en rouge) et les principales difficultés rencontrées. 

 

Cliquez sur les logos pour afficher la description de chaque “point noir”. L’icône en haut à gauche vous permet de consulter la légende, celui en haut à droite d’afficher la carte en plein écran. 

 

Comment prendre en compte les circulations agricoles dans les aménagements ?

PLANIFIER

Prendre en compte les circulations agricoles dans les documents d’urbanisme (PLU notamment)

Afin d’intégrer la question des circulations agricoles en amont de vos projets d’aménagements, une concertation préalable avec les exploitants circulant sur le territoire est préconisée. Par exemple, les itinéraires agricoles ainsi que les éventuels « points noirs » présentant des difficultés de circulation pourront être répertoriés dans le diagnostic puis intégrés dans le projet de la commune.

AMENAGER

Concevoir une opération

Le projet d’aménagement doit tenir compte des caractéristiques techniques particulières des engins agricoles et permettre aux exploitants de continuer à exercer leur activité. L’objectif est de systématiser l’intégration des problématiques de circulation agricole dans les aménagements en incluant des éléments techniques dans les cahiers des charges, par exemple concernant les bordures de trottoirs, les gabarits des voiries, les chicanes et ralentisseurs…

EXECUTER

Piloter un chantier

Lors des différentes phases du chantier, le maintien des circulations agricoles est essentiel, d’autant plus en période de fortes activités saisonnières comme les moissons. Il est de la responsabilité du chef de chantier de mettre en place et d’assurer le bon respect des clauses mises en place en amont dans le cahier des charges. Des itinéraires de déviation spécifiques aux engins agricoles doivent être proposés si leur passage est gêné par les travaux.

RÉSEAUX DE DRAINAGE
Plan des étangs et rigoles de Versailles en 1812, auteur inconnu, domaine public

Plan des étangs et rigoles de Versailles en 1812, auteur inconnu, domaine public

La création des rigoles, étangs et aqueducs du Plateau de Saclay remonte au XVIIème siècle, avec pour objectif initial d’alimenter le Château de Versailles en eau

Le drainage des terres agricoles du territoire s’est ensuite poursuivi au fil du temps et des innovations techniques, permettant de mettre en valeur des sols d’une qualité agronomique exceptionnelle.

Ce système hydraulique complexe fait partie intégrante du paysage local et remplit plusieurs fonctions écosystémiques : tandis que les drains favorisent la production agricole, les étangs et les rigoles – classées cours d’eau – sont associés à une faune et une flore spécifiques.

Plusieurs incidents intervenus ces dernières années ont révélé une prise en compte insuffisante de ce réseau de drainage.

Des drains endommagés sont susceptibles d’engendrer l’inondation prolongée de certaines parcelles, avec des conséquences parfois lourdes sur l’exploitation : asphyxie des cultures en place, chute des rendements, dégradation de la qualité agronomique des sols, etc.

Aqueduc de Buc, Le plombier du désert, CC BY-SA

Aqueduc de Buc, Le plombier du désert, CC BY-SA

Terre et Cité travaille depuis plusieurs années à mettre en place une dynamique collective sur le territoire pour une meilleure prise en compte du réseau de drainage :

  • Information et sensibilisation des acteurs de l’aménagement (aménageurs publics et privés, collectivités, entreprises de travaux…)
  • Travail conjoint avec l’Etablissement Public d’Aménagement Paris-Saclay pour recenser et cartographier les réseaux de drainage existants
  • Partenariat avec la recherche pour développer une méthode générique de détection des drains agricoles en l’absence de plans (projet DRAIN ACT)

Exemple de plans de drainage numérisés, EPA Paris-Saclay - 2019

Exemple de plans de drainage numérisés, EPA Paris-Saclay – 2019

INTÉGRITÉ DES TERRES AGRICOLES

L’urbanisation croissante du territoire se traduit par une intensification de la pression sur les terres dédiées à l’agriculture.

Au-delà d’une tendance certaine à l’artificialisation de terres, cette pression provoque de plus en plus de conflits d’usages

Sur le terrain, on constate par exemple une augmentation des dépôts sauvages sur des terres cultivées, une recrudescence des occupations illégales et des phénomènes de rodéos motorisés, ainsi que des chantiers débordant de leurs emprises pour affecter des parcelles agricoles.

Ici encore, un travail de sensibilisation des autorités compétentes et des différentes parties prenantes doit être mené afin de prévenir ces incidents et de mettre en place un protocole d’action lorsqu’ils se produisent.

LOGEMENT AGRICOLE

La difficulté à loger les employés agricoles est une problématique caractéristique des territoires périurbains. 

Les dynamiques de diversification des productions en cours, engendrent un besoin accru en main d’œuvre. Cette tendance à la création d’emplois se heurte pourtant à un marché locatif local en tension croissante. Le logement des salariés agricoles constitue un  frein important à la pérennisation et au développement de l’agriculture sur le territoire. 

Une étude en cours de finalisation a permis de réaliser une première estimation des besoins des agriculteurs (chiffrage et types de logements à mettre en place). En parallèle, Terre et Cité poursuit son travail d’animation auprès des acteurs concernés sur le territoire (communes et aménageurs, services administratifs, bailleurs, MSA…) afin de favoriser l’émergence de dispositifs adaptés.

Les ressources

Circulations agricoles

Plaquette d’information spécifique au territoire

« Guide à l’usage des gestionnaires et des aménageurs » par Marne et Gondoire

Un guide complet sur les circulations et les engins agricoles, les aménagements concrets et arrêtés municipaux facilitant les circulations

« Circulations agricoles, quels aménagements ? » par la FDSEA 28

Découvrez des exemples concrets d’aménagement routiers gênants et de solutions alternatives

« La circulation des véhicules de transport de marchandises et des matériels agricoles » par la DDT 28

Retrouvez la réglementation en matière de restrictions et conditions de circulation des véhicules agricoles

Une question ?

Pour toute question relative aux enjeux de fonctionnalité de l'agriculture, n'hésitez pas à nous contacter